Des élections auront lieu lors de la prochaine réunion de la société. Vous pouvez vous porter candidat pour le conseil d’administration, qui se renouvelle en partie. Il est composé de médecins, d’infirmiers, d’IPRP, d’ergo, de psy… bref de tous les acteurs  de la santé au travail. Ce conseil d’administration a la lourde de tâche d’organiser les 4 journées annuelles, nous nous réunissons une dizaine de fois par an, quelques fois au restaurant. C’est une charge mais c’est aussi une récompense.

Chaque fois que vous venez toujours aussi nombreux vous légitimez nos efforts. Les nouveaux sont bien venus, car une équipe ne peut vivre que par l’apport de nouvelles sensibilités. Portez-vous candidat nous avons besoin de vous. Le suffrage universel fera le reste. Une fois les membres du CA élus, il lui reviendra de voter pour le bureau composé d’un Président, d’un vice-président, d’un secrétaire général et d’un trésorier. Ces fonctions sont bien sûr bénévoles.

En 2016, VOUS AVEZ EU droit à une journée sur les addictions, une sur les maladies infectieuses, une sur les risques psychosociaux, une sur VIH et travail.

En 2017, Actualités juridiques, œil et travail, cancer et travail, cœur et travail.

Notre société Régionale est donc une société savante active, reconnue dans la qualité de ses journées, j’espère que nous pourrons un jour les valider en Formation Médicale continue.
Les comptes sont présentés par le Dr Viver notre trésorier historique qui encadre nos recettes et nos dépenses. La cotisation reste stable à la différence de celle du conseil de l’Ordre qui augmente chaque année ou presque. Le prix des journées restent fixes. Les dépenses sont essentiellement les journées. Vous le savez, nous ne rémunérons pas le intervenants, en revanche nous couvrons leurs frais de voyage, nous leur offrons le repas.

Nous n’effectuerons pas cette année de regroupement avec la société de Midi Pyrénées car trop lourd à organiser, et je peux vous garantir que Sylvia Yerriah notre secrétaire et Justine Zecca notre secrétaire générale s’en sont vues deux années de suite pour l’organisation !

La santé au travail semble rentrer dans une période de calme législatif, certes le rapport de l’IGAS que vous avez peut-être feuilleté (174 pages) va peut-être nous permettre un jour d’émettre des arrêts maladie… ou bien de devenir des médecins de  santé publique, ou généraliste voire être aussi addictologue ? Mais nous n’attendons pas, je crois, de modification aussi importante que les années passées. C’est tant mieux. Nous avons besoin d’une pause pour digérer tous les textes, attendre quelques recours aux prud’hommes pour lever les incertitudes. J’ai failli dire comme d’habitude.

Je vous souhaite à tous une bonne journée de formation et de convivialité. Il faut terminer en beauté. Même si Schopenhauer nous explique qu’à dire des citations ce n’est pas afficher son érudition mais sacrifier son originalité.

Je ne suis pas Schopenhauer donc j’ai trouvé un Aphorisme d’Hippocrate qui colle à la santé travail juste en le modifiant un peu (il me pardonnera), mais il mettait déjà en avant la pluridisciplinarité et centrait la réussite du soin, du conseil, sur l’alliance avec le patient ça donnait cela  trois siècles avant jésus christ :

« La vie est courte, l’acte (thérapeutique)  est long, l’occasion (de guérir) fugitive, l’expérience trompeuse (même s’il en faut), le jugement difficile (il faut prendre une décision apte/inapte), il faut non seulement faire soit même (le médecin) ce qui convient (sa prescription, l’explication), mais faire encore que le malade, les assistants (Infirmier, psy, IPRP.. ) y concourent. En somme donc pour que ça marche il faut que tout le monde s’y mette,

et pour que tout le monde s’y mette : Vive la pluridisciplinarité !

Docteur Eric Kozar, Président


Société Régionale de Médecine et d'Hygiène du Travail de Montpellier - version 2015